Las bullinas

 



Il règne une douce chaleur dans la cuisine.

Aujourd’hui il n’y a pas eu école, et pour cause, ce sont les vacances de Noël. Dehors, il fait froid et nous sommes restées à la maison ma sœur et moi, à jouer ou regarder la télévision. Maman est avec nous, « elle ne travaille pas, elle est femme au foyer », dit-on, comme si ce n’était pas un métier en soi…

On est dans cette ambiance si particulière et unique qui précède Noël, on attend le père Noël, avec cette excitation que seuls les enfants connaissent. La maison n’est pas très décorée, maman n’aime pas ça, cela me manque un peu. On va fêter Noël entre nous, Papa, Maman, ma sœur et moi. Le reste de la famille, les grands-parents, les oncles et tantes, les cousins, les cousines sont en Espagne, pays d’origine de mes parents.

On va faire un petit réveillon avec quelques bons petits plats préparés par maman. J’avoue ne plus trop me souvenir des menus, mais je sais que c’était toujours menu « amélioré », dans les jolies assiettes du dimanche. Il devait y avoir, du foie gras, du bloc de foie gras, y avait pas trop de sous…, des toasts d’œufs de lump, on trouvait ça joli et ça ressemblait au caviar…, du chapon pour le jour de Noël, pas de dinde, c’était trop gros pour quatre et puis de toute façon on allait en manger pour le jour de l’an chez Vavie ! C’est la femme du parrain de ma sœur, en fait c’est notre marraine de cœur à toutes les deux. Là, le menu était invariable : huitres et crépinettes, grosse dinde rôtie, bûche. Vin blanc, vin rouge, champagne.

Pour en revenir à nos repas familiaux, je me souviens avoir fait (déjà) quelques desserts : un moka, des coupes de poires au chocolat, un soufflé glacé au citron et d’autres encore. Il y avait un incontournable des fêtes, las bullinas. C’est Maman qui les faisait suivant la recette de sa mère. Il s’agit de beignets traditionnels des Asturies, sa région natale en Espagne, en forme de demi-lune et fourrés d’une préparation aux noix. Ce n’est peut-être pas spécifique des fêtes de fin d’année mais le fait d’être éloignée de son « pueblo » les a rendus spécial Noël pour ma mère et donc pour nous. Et c’est tout naturellement que cette année j’ai essayé pour la première fois de les faire aussi.

J’ai déniché sur internet, une recette importée directement des Asturies et plus précisément d’un blog (http://recetasanas.blogspot.fr/) tenu par Rosa, une bloggeuse d’Aviles, petite ville proche de Cudillero, pueblo natal de ma maman. Dès que j’ai lu la recette, j’ai compris que c’était la « bonne » recette ! Celle que faisait ma mère ! Et effectivement, je n’ai pas été déçue, j’ai retrouvé les bullinas que faisait ma mère aux alentours de Noël.

Si vous voulez essayer ces beignets aux noix, je vous donne ici cette fameuse recette.

Et même si cela ne vous rappelle pas votre enfance, régalez-vous.

Nene 21/12/2016 21:47

Muchas gracias Yeyen !!!

Marie 22/12/2016 00:15

De nada ! Besitos

Grayscale © 2014 -  Hébergé par Overblog